Principe de contrôle du bon fonctionnement d'un marégraphe à l'aide d'une échelle de marée et/où d'une sonde lumineuse


Le contrôle du bon fonctionnement d'un marégraphe s'effectue lors des grands coefficients de marée en comparant les hauteurs mesurées par l'appareil avec des lectures directes de hauteurs d'eau réalisées à l'aide d'une échelle de marée ou avec des mesures de tirants d'air depuis un repère de marée à l'aide d'une sonde lumineuse. A défaut de pouvoir effectuer les lectures durant un cycle de marée complet (test de Van de Casteele), les séries de mesures (toutes les 15 secondes sur 120 secondes) doivent être faites impérativement :

  • dans un premier temps aux alentours d'une pleine mer ;
  • dans un deuxième temps aux alentours d'une basse mer, pas forcément consécutive.

Pour ces opérations de contrôle, le calage en temps est primordial. Il faut donc utiliser une montre à l'heure (contrôlée par l'horloge parlante, l'heure GPS ou le top horaire de certaines radios).

Principe de contrôle du bon fonctionnement d'un marégraphe à l'aide d'une échelle de marée et/où d'une sonde lumineuse  (Cliquer sur la figure pour l'agrandir)

 

Pour en savoir plus

 

Dernière mise à jour de la page : 09/09/2014

Toute la FAQ - Foire aux questions :