Centrale d'acquisition et de transmission des données marégraphiques

La centrale d'acquisition est avec les marégraphes modernes l'autre élément indispensable aux mesures du niveau de la mer. Elle permet de faire mesurer, de stocker, de traiter et de transmettre via des moyens de communication les mesures du niveau de la mer.

 

Centrale d'acquisition MORS déployé à La Pallice - La Rochelle (RONIM) entre 1997 et le début des années 2000 (Crédits Université de La Rochelle, Nicolas Pouvreau, juillet 2004). Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

 

Stockage des observations du niveau de la mer

La centrale mesure une hauteur d'eau périodiquement. Une donnée peut-être une moyenne effectuée sur une série continue de mesures réalisées durant une période fixée par l'opérateur, appelée durée d'intégration.

 

Traitement des données

Afin de filtrer numériquement les signaux haute fréquence concerne la houle et le clapot résiduels, les mesures enregistrées peuvent par exemple être intégrées sur une période de temps de 2 minutes (durée d'intégration), avec une cadence de mesure de 10 minutes (période d'archivage).

La valeur moyenne est archivée à une date correspondant au milieu de la période d'intégration.

Principe du traitement des données (Crédits SHOM, août 2012)

 

Correction des données

La centrale d'acquisition permet également d'affecter des corrections aux mesures en fonction des résultats d'étalonnage du capteur (calage des hauteurs d'eau au zéro hydrographique).

 

Transmission des données

Les données stockées dans la centrale d'acquisition peuvent être transmises régulièrement via :

  • le réseau téléphonique filaire (ADSL) ;
  • le réseau téléphonique mobile (GPRS) ;
  • le système radio (VHF) ;
  • les balises satellites (satellites météorologiques).

Dans ce dernier cas, la cadence d'émission des mesures de hauteurs d'eau transmises par la centrale d'acquisition est réglée en fonction des conditions fixés par l'agence en charge du satellite.

Lorsque les observations marégraphiques sont utilisés dans le cadre d'un réseau d'alerte (tsunamis, ondes de tempête) il est recommandé que la transmission des données soit doublée par deux moyens d'émission distincts.

 

Pour en savoir plus

 

Références

 

 

Dernière mise à jour de la page : 08/04/2016