Histoire du projet REFMAR

En 2000, l'institut Géographique National (IGN) et le Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM) ont initié le développement du projet SONEL pour Système d'observation du Niveau des Eaux Littorales rejoint ultérieurement par l'Université de La Rochelle et le LEGOS. L'objectif principal était de mettre à la disposition des utilisateurs scientifiques des produits élaborés à partir de la synergie des techniques modernes d'observation et d'analyse disponibles en matière de marégraphie et de géodésie. Cet objectif premier se poursuit aujourd'hui au travers de SONEL par l'élaboration des niveaux moyens et leur confrontation aux données des GPS permanents co-localisés avec des marégraphes. SONEL poursuit ainsi notamment l'activité de centre de données et de calculs GPS ainsi qu'une diffusion de produits élaborés. En parallèle REFMAR a éclos en 2010 avec comme conséquence la prise en charge du volet "marégraphique" de SONEL.

 

Au commencement, SONEL

Depuis son origine, SONEL s'est développé tant bien que mal suivant l'approche de « best effort » des partenaires SHOM, IGN, LEGOS, et Université de La Rochelle. La coordination et le développement du système informatique SONEL ont ainsi été menés à l'Université de La Rochelle. Le projet SONEL et sa maquette démonstrative ont pourtant été très bien reçus par la communauté internationale avec la diffusion des premières données horaires de marégraphie en janvier 2003, plaçant ainsi la France au rang du deuxième pays en Europe à fournir ce type de données.

Cependant, faute de cadre national légitime et de nombreuses applications émergentes, SONEL n'est pas parvenu à fédérer les réseaux d'observation du niveau de la mer malgré la tenue d'un colloque SONEL en 2006 à La Rochelle.

 

Jaquette du CD diffusé à l'occasion du colloque SONEL (Crédits SONEL, 2006)

 

Naissance de REFMAR

Cette légitimité, REFMAR l'a acquise, à travers l'instruction du Premier ministre relative à l'observation du niveau de la mer et à la gestion et la diffusion des données en résultant du 20 avril 2010 qui vise le développement raisonné et rationnel des efforts portés dans le domaine de l'observation ‘in situ' du niveau marin à la côte par marégraphie ; l'échange de savoir-faire et de résultats ; le sauvetage d'observations historiques ; la valorisation scientifique des observations acquises par des organismes qui n'en ont pas toujours la vocation.

 

 

Concept de REFMAR

REFMAR suit le concept de fédération de réseaux indépendants sous la responsabilité d'organismes partenaires tout en veillant également à l'intégration des réseaux émergeant à l'échelle territoriale pour une diffusion pratique à travers un guichet unique. Ces derniers peuvent trouver en REFMAR une diffusion et une valorisation complémentaires de leurs données, tout autant qu'un soutien scientifique et technique pour contrôler la qualité de leurs observatoires et, le cas échéant, contribuer à leur mise à niveau. N'hésitez pas à nous contacter pour intégrer d'autres points de mesure de marégraphes. A votre demande, une convention type pourra vous être proposée.

 

Pour en savoir plus

 

brroupong>="portlet-bptrong>1059"ze: 16px;">Pou rgb(128, 0, 0)df/1emom.fr:#22b2e4;">1058"ont-size: 16px;">Pourfcc643df/1emL
  • <emL< 14px;">emL< 14px;">ptent" rolet" rolet" rolet" rolet" rolet" rolet" rolet" role portlet-boundarfierT;; trticle"103_ portlet-static portlet-static-end " > fierT;; trticle"1journal-content " > Contacts
  • Mentions légales
  • Politique de diffusion
  • Plan du site
  • */*/ */ay.5]>urrentURLEncode5t src="/html/js/bare});]]>*/ */ay.5]>urrentURLEncode5t src="/html/js/bare});]]>*/ */ay.5]>urrentURLEncode5t src="/html/js/bare});l/js")[1 ="_3_keywords" {y.AUa=75372AEF. false;">./>