Hausse du niveau de la mer : rapport spécial du GIEC sur l'océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique

Le rapport spécial sur l'océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique est paru fin septembre. L'évolution du niveau moyen de la mer, l'une des conséquences majeures du réchauffement, est à nouveau réévalué : d'ici 2100, les scientifiques estiment désormais que le niveau marin pourrait augmenter en moyenne de +29 à +110 cm suivant les modèles contre +26 à +82 cm dans le précédent rapport paru en 2013 (et +18 à +59 cm dans celui de 2007). Cette réévaluation est notamment dû à une meilleure prise en compte de l'écoulement des glaciers côtiers de l'Antarctique dans l'océan antarctique.

 

Projection de l'élévation du niveau de la mer jusqu'en 2300. L'encadré présente une évaluation de la fourchette probable des projections concernant RCP 2.6 et RCP 8.5 jusqu'à 2100 (confiance moyenne). Les projections pour des échelles de temps plus longues sont très incertaines, mais une est fournie jusqu'en 2300. Pour le contexte, les résultats d'autres approches d'estimation en 2100 sont présentés. Les deux ensembles de deux barres étiquetées B19 proviennent d'une enquête d'experts sur la composante antarctique (Bamber et al., 2019), et reflètent les résultats de l'étude pour une plage probable de +2 à +5°C du réchauffement de la température. La barre étiquetée "prob". indique la plage probable d'un ensemble de projections probabilistes. [source Figure 4.2. extraite du rapport du GIEC].

Projection de l'élévation du niveau de la mer jusqu'en 2300. L'encadré présente une évaluation de la fourchette probable des projections concernant RCP 2.6 et RCP 8.5 jusqu'à 2100 (confiance moyenne). Les projections pour des échelles de temps plus longues sont très incertaines, mais une est fournie jusqu'en 2300. Pour le contexte, les résultats d'autres approches d'estimation en 2100 sont présentés. Les deux ensembles de deux barres étiquetées B19 proviennent d'une enquête d'experts sur la composante antarctique (Bamber et al., 2019), et reflètent les résultats de l'étude pour une plage probable de +2 à +5°C du réchauffement de la température. La barre étiquetée "prob". indique la plage probable d'un ensemble de projections probabilistes. [source Figure 4.2. extraite du rapport du GIEC].

 

Evaluation de la hausse de la température suivant les modèles utilisés

Le réchauffement climatique est confirmé. Suivant les modèles la température mondiale devrait augmenter (en moyenne et à partir de la température moyenne de la surface pour la période 1850-1900) entre 1.6°C et 4,3°C pour la fin de la période 2081-2010. Deux principaux modèles sont utilisés : RCP 2.6 et RCP 8.5 prenant en compte l'évolution du forçage radiatif jusqu'en 2100 (pour la période 2000-2100 +2,6 W/m² avec le modèle RCP 2.6 et + 8,5 W/m² avec le modèle RCP 8.5).

 

Estimation de l'augmentation du niveau moyen des océans

La hausse du niveau moyen de la mer va continuer à augmenter au cours du 21ème siècle. Dans les scénarios, le taux d'élévation du niveau moyen des mers sera supérieure à celle observée au cours de 1971-2010 en raison de l'augmentation du réchauffement des océans et l'augmentation de la perte de masse des glaciers et des calottes glaciaires.

L'élévation du niveau moyen de la mer mondial d'ici 2100 sera probablement de l'ordre de (hausse donnée avec une intervalle de confiance) :

  • + 0,29 à 0,59 m pour le modèle RCP2.6 (contre + 0,26 à 0,55 m pour le même modèle dans le rapport de 2013)
  • + 0,61 à 1,10 m pour le modèle RCP8.5.(contre + 0,45 à 0,82 m pour le même modèle dans le rapport de 2013)

 

Références

 

Pour en savoir plus

 


Création le 20/11/2019 - mise à jour le 28/11/2019

D'autres actualités gravitant autour de la marégraphie sont à découvrir :