le SHOM participera à la mise en place d'un système d'alerte aux tsunamis le SHOM participera à la mise en place d'un système d'alerte aux tsunamis

Maximiser

Le SHOM participera à la mise en place d'un système d'alerte aux tsunamis

 

Du 3 au 5 novembre à Athènes s'est tenue la cinquième réunion du groupe intergouvernemental de coordination pour la mise en place d'un système d'alerte aux tsunamis et autres aléas côtiers en Méditerranée et Atlantique du Nord-Est (GIC SATANEM), organisée par la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO.

Jean-Louis BORLOO, ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire, Michèle ALLIOT-MARIE, ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités territoriales, et Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, secrétaire d'État chargée de l'Écologie, ont fait part ensemble dans un communiqué de presse du 4 novembre de leur souhait de voir « mis en place en France le centre d'alerte aux tsunamis et autres risques pour la Méditerranée occidentale. »

A l'occasion de la réunion d'Athènes, la délégation française a ainsi annoncé la mise en place d'un centre national d'alerte aux tsunamis qui sera hébergé par le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) et a fait part de la disponibilité de ce centre pour accueillir un centre régional de veille aux tsunamis pour la Méditerranée occidentale.

Le SHOM, dont un expert a participé à la réunion d'Athènes, contribuera activement à la mise en place de ce dispositif grâce à son réseau d'observation du niveau de la mer RONIM (30 marégraphes en métropole et outre-mer). La mise en place progressive d'une exploitation en temps réel des hauteurs d'eau, en partie financée par ce projet, représentera une grande avancée pour la prévention des risques littoraux.

 

Pour en savoir plus

 

Lien vers le communiqué de presse du MEEDDAT et du MIOMCT