Subsidence lente de l'île de Tahiti détectée en utilisant notamment des données marégraphiques Subsidence lente de l'île de Tahiti détectée en utilisant notamment des données marégraphiques

Maximiser

Subsidence lente de l'île de Tahiti détectée en utilisant notamment des données marégraphiques

logo académie des sciences

 

Abdelali Fadil, Lydie Sichoix, Jean-Pierre Barriot, Pascal Ortéga de l'observatoire géodésique de Tahiti et Pascal Willis de l'IGN et l'IPGP ont utilisé des observations du niveau de la mer à Tahiti dans le cadre d'un étude portant sur les indications d'une subsidence lente de l'île de Tahiti.

Des vitesses verticales de l'île de Tahiti ont été estimées à partir de plusieurs mesures géophysiques indépendantes dont notamment 17 années de mesures altimétriques différentielles obtenues entre des séries temporelles d'altimétrie et de marégraphie.

Leurs résultats sont consignés dans l'article, "Evidence for a slow subsidence of the Tahiti Island from GPS, DORIS, and combined satellite altimetry and tide gauge sea level records" paru dans les Comptes Rendus Geoscience, Volume 343, numéro 5, pages 331-341 (mai 2011), Doi : 10.1016/j.crte.2011.02.002.

Pour plus d'information :