Incidences des séismes survenus au large de Sumatra, le 11 avril 2012, sur les mesures du niveau de la mer

 

A la suite des séismes de magnitude Mw8,6 et Mw8,2 qui se sont produits le 11 avril 2012 respectivement à 08h38 et 10h43 TU au large de l'île indonésienne de Sumatra (à 23 km de profondeur et à environ 430 km au Sud-Ouest de Banda Aceh, la capitale de la province d'Aceh pour le premier séisme), une alerte au tsunami a été déclenchée.

Localisation et informations sur les séismes au large de l'île de Sumatra

Localisation et informations sur les séismes au large de l'île de Sumatra le 12/04/2012. Source NOAA

 

Les vagues provoquées par le séisme n'ont pas dépassé le mètre de hauteur sur la côte occidentale de Sumatra.

Visualiser la propagation du tsunami généré par le séisme du 11/04/2012 au large de sumatra (Crédits NOAA)

Cliquer sur le lien pour visualiser la propagation du tsunami généré par le séisme du 11/04/2012 au large de sumatra (Crédits NOAA)

 

Cinq heures après le séisme, le centre américain d'alerte aux tsunamis, situé à Hawaii, a annoncé avoir levé l'alerte au tsunami pour l'ensemble de l'océan Indien. "Les niveaux de la mer observés indiquent à présent que la menace a diminué pour la plupart des zones concernées", ont justifié les scientifiques américains.

Maximum d'amplitude attendu suite au tremblement de terre (source NOAA).JPG

Hauteur significative des vagues en haute mer (ne traduisant pas la hauteur de vague sur les côtes). Source NOAA

 

En effet, par son mécanisme, ce séisme n'était pas, par nature, tsunamigène. Christophe Vigny, directeur adjoint du Laboratoire de géologie de l'Ecole normale supérieure de Paris, et directeur de recherches au CNRS explique dans les colonnes du Monde : "En 2004, le séisme avait été produit par un phénomène de subduction : le glissement de la plaque tectonique indienne sous la plaque continentale de la Sonde (sorte de promontoire de l'Eurasie en Asie du Sud-Est). Le séisme du 11 avril, lui, s'est produit dans la plaque indienne elle-même. Il résulte d'un mouvement de coulissage horizontal, le long d'une grande faille verticale orientée vers le nord, avec un angle de 20 degrés vers l'est".

 

En France, l'alerte orange, déclenchée sur l'île de la Réunion, a été levée quelques heures plus tard. Le préfet  Michel Lalande, avait mis en alerte les capitaines des navires à quai ou en mer, ainsi que les mairies, centres de secours et forces de l'ordre des communes du littoral. Toute baignade ou promenade en bord de mer étaient interdites.

Océan Indien et observations du niveau de la mer recueillies avec les marégraphes français.JPG

Observations du niveau de la mer par les marégraphes français dans l'Océan Indien du 10 au 12 avril 2012. En vert, les marégraphes français diffusant leurs données en temps quasi-réels ; en mauve, les stations marégraphiques ne diffusant pas en temps réel. Les marégraphes de Dzaoutzi, Pointe-des-Galets et Sainte-Marie appartiennent au réseau RONIM du SHOM (Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

 

Le marégraphe de Sainte-Marie et, dans une moindre mesure, celui de la Pointe-des-Galets, tous deux installés sur l'île de la Réunion, montrent que le niveau de la mer pour les deux sites a été perturbé par le séisme et la génération de vagues affectant la hauteur d'eau (amplitudes respectives de l'ordre de 20 et  10 cm).

 

Plus d'information

D'autres actualités gravitant autour de la marégraphie sont à découvrir :