Conférence internationale sur la numérisation et la préservation des archives analogiques dont les archives marégraphiques

 

L'UNESCO organise une conférence internationale du 26 au 28 Septembre 2012 à Vancouver au Canada, pour explorer les principaux enjeux qui touchent la préservation du patrimoine documentaire papier, afin d'élaborer des stratégies qui contribueront à une meilleure protection des archives analogiques et leur numérisation. Une session portera notamment sur la préservation des données scientifiques pour l'avenir avec une description du sauvetage des données marégraphiques américaine.

 

Registre marégraphique papier et outils numériques : clavier et souris (Crédits SHOM, Nicolas Pouvreau, septembre 2012)

 

Préservation et numérisation des archives marégraphiques

Comme toutes archives, les données marégraphiques conservées sur papiers (données marégraphiques analogiques) sont fragiles. Existant pour certaines depuis la fin du 17ème siècle en France, il convient de les préserver afin de transmettre ce patrimoine. Aujourd'hui, nous sommes à l'aube d'initiatives spécifiques liées à la préservation numérique et la promotion de l'accès à ce patrimoine universel grâce à la numérisation.

Des exemples d'exploitation de ce patrimoine scientifique à haute valeur ajoutée existent : des travaux de reconstruction des séries marégraphiques de Brest, du littoral charentais, mais aussi pour des observatoires comme à Dakar et aux Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) montrent qu'il est possible d'obtenir des observations du niveau de la mer séculaires.

 

Intérêt de reconstruire des séries marégraphiques séculaires ?

Au delà des études sur le niveau moyen des mers (SONEL), les applications auxquelles contribuent les reconstructions d'observations du niveau de la mer sont nombreuses. Il s'agit notamment : 

  • Du suivi des références de hauteur d'eau ;
  • Des études météo-océaniques ;
  • De l'analyse des niveaux extrêmes marins.

 

Détail sur la session portant sur les informations scienfiques (dont la marégraphie) lors de la conférence

Le programme préliminaire détaille quelques éléments sur ce thème. Une description du sauvetage des données marégraphiques américaines à travers le programme National Climatic Data Center (NCDC) de la National Oceanic And Atmospheric Administration (NOAA) sera notamment exposée par P. Caldwell : Tide Gauge Data Rescue.

Cette session portera plus globalement sur les initiatives prises par les membres du "Data-at-Risk" (DARTG), groupe de travail du comité pour les données scientifiques et ceux de la technologie (CODATA), organe du Conseil international pour la science). Ces initiatives ont pour but de préserver les données scientifiques parce qui ne sont pas disponibles dans des formats électroniques modernes ou qui ne sont pas conservées dans des conditions optimales ou que le support sur lequel se trouve les informations présente une courte durée de conservation.

DARTG est à la recherche des sources de données à travers le monde, sachant que beaucoup sont irremplaçables pour la recherche sur les tendances à long terme des facteurs physico-chimique par exemple.

Cette session s'achèvera par une discussion ouverte sur ces sujets et les domaines connexes.


 

Pour plus d'information

 

D'autres actualités gravitant autour de la marégraphie sont à découvrir :