Déploiement d'un nouvel observatoire marégraphique RONIM à Port-la-Nouvelle (Méditerranée - Aude)

Un nouvel observatoire marégraphique RONIM a été installé fin mai 2013 par le SHOM à Port-la-Nouvelle (région Languedoc-Roussillon) afin de contribuer au multiples besoins d'observation du niveau de la mer. Cette nouvelle installation renforce le partenariat entre le SHOM et la région Languedoc Roussillon (financeur) avec laquelle le SHOM exploite déjà les marégraphes de Sète et de Port-Vendres.

 

Marégraphe de Port-la-Nouvelle (Crédits SHOM - Noé Poffa, mai 2013)

Observatoire marégraphique de Port-la-Nouvelle (Crédits SHOM - Noé Poffa, mai 2013)

 

Présentation

Mercredi 29 mai, l'installation d'un nouveau marégraphe, financée par la région Languedoc Roussillon, a été finalisée par les équipes techniques du SHOM à Port-La-Nouvelle, près de Narbonne.

 

44ème marégraphe RONIM !

Cette mise en service porte à 44 le nombre de marégraphes du réseau RONIM du SHOM, opérés dans les principaux ports de France métropolitaine et d'outre-mer en partenariat avec les acteurs locaux du littoral.

Le projet RONIM, a en effet pour objectif la mise en place et le maintien en condition opérationnelle d'un réseau national de marégraphes modernes, mesurant le niveau de la mer en continu sur les côtes françaises. Ce projet assure également la diffusion de ces données vers les usagers de la mer en temps réel (données brutes) et en temps différé (données validées).

Cette nouvelle installation renforce le partenariat entre le SHOM et la région Languedoc Roussillon avec laquelle le SHOM exploite déjà les marégraphes de Sète et de Port-Vendres. Les mesures du marégraphe de Port-La-Nouvelle sont notamment visualisables et téléchargeables sur le portail REFMAR.

 

Composition de l'observatoire

L'observatoire marégraphique de Port-la-Nouvelle est composé :

  • d'un capteur radar Krohne Optiflex ;
  • d'une centrale d'acquisition Elta ;
  • d'un double système de transmission des données par GPRS et ADSL (à venir).

 

Pourquoi observer le niveau de la mer ?

La mesure des hauteurs d'eau satisfait de multiples besoins :

  • sécurité de la navigation à l'entrée des ports,
  • amélioration des prédictions de marée et des modèles hydrodynamiques,
  • surveillance de la montée du niveau moyen de la mer en soutien au Plan national d'adaptation au changement climatique (PNACC),
  • calibration des satellites altimétriques (Jason 1,2 et 3, Cr yosat 2, Sentinel 3,…),
  • connaissance et gestion intégrée du littoral (trait de côte, habitats,..),
  • études statistiques et historiques des niveaux extrêmes et surcotes,
  • prévision en océanographie côtière (Prévimer, EuroGOOS),
  • soutien au centre national d'alerte aux tsunamis en Méditerranée et Atlantique nord-est (CENALT) opéré par le CEA en partenariat avec le SHOM et le CNRS,
  • soutien à la Vigilance vagues et submersions (VVS) opérée par Météo-France en partenariat avec le SHOM.
  • etc.

 

Référence

 

Pour en savoir plus

D'autres actualités gravitant autour de la marégraphie sont à découvrir :